La Madeleine à la flamme filante, La Tour

1640

Les Madeleine de Georges de La Tour sont des jeunes femmes qui ont les cheveux sombres et lisses, des « bohémiennes ». Elles font le geste pensif de Ia Mélancolie, touchent de la paume le crâne, fixent du regard la flamme d’une chandelle ou d’une lampe à huile. Le crucifix, la discipline, les livres composent tout le décor de leur sainte solitude. L’œil est attiré par la flamme qui monte au point de se terminer en deux filets de fumée. Elle est associée dans la littérature du XVIIe siècle à l’espérance, à l’élan de l’âme vers le divin.

Huile sur toile, 118 x 90 cm

 

Des réalisations minutieuses faisant écho aux oeuvres originales

Contact

Suivre

  • Facebook
  • Instagram

©2020 par echo