Les muses,
Maurice Denis

1893

Les jeunes femmes élégantes représentées ici assises à l'ombre des marronniers d'un jardin public sont associées aux muses se promenant au Parnasse. Cette scène de la vie bourgeoise dotée de résonances symbolistes par le jeu de l'identification de Marthe Denis (son épouse) aux muses est caractéristique de l'art du peintre par son thème comme par son traitement délibérément décoratif. Les contours appuyés des formes prennent des sinuosités très « Art nouveau » et la beauté formelle des détails tels que les feuilles de marronniers ou les plis des robes adoucit une composition assez stricte, fondée sur le jeu des verticales. Les formes sont simplifiées, ainsi que les couleurs dont le traitement en aplats témoigne de l'admiration de Maurice Denis pour l'art de Gauguin. Tout concourt à faire de cette oeuvre une peinture décorative, exprimant la sérénité d'un bonheur paisible et silencieux. Les Muses illustrent à merveille les théories artistiques des nabis qui usèrent de la ligne et de l'arabesque pour souligner les formes sinueuses qui correspondaient à leur conception raffinée et esthétisante de l'art.

Huile sur toile 168 x 135 cm

 

Des réalisations minutieuses faisant écho aux oeuvres originales

Contact

Suivre

  • Facebook
  • Instagram

©2020 par echo